Vestiges moyenageux

Pont de Les Molines

Cami ramader (chemins pastoraux) , Orris (cabanes de bergers) , Tours à signaux

Le patrimoine archéologique d'Eyne
Au départ du village d’Eyne, crée en 1988 par le groupe de recherche archéologique de Cerdagne, la balade à permis aux visiteurs de découvrir un patrimoine culturel extrêmement riche. A ce jour, Eyne est une des communes de Cerdagne qui recense un des patrimoines archéologiques les plus denses.

QUELQUES EXEMPLES : Le Dolmen de Lou Pou. Fouillé dans les années 1980, ce petit coffre mégalithique (2000 ans av. J.C.), sans dalle de couverture, a été utilisé à deux reprises. Remarquez le fond, des dalles horizontales à l’intérieur desquelles des ossements humains calcinés ont été retrouvés.
Le Dolmen des Pascarets. Implanté au centre d’une butte qui est un reste de tumulus, ce monument mégalithique a livré de nombreuses perles en stéatite et en pâte de verre, vestiges de colliers qui paraient le défunt.

Les "orris"
Un orri est une ancienne installation d'estive en haute et moyenne montagne. Dans les Pyrénées-Orientales, jusqu’au milieu du XXe siècle le terme catalan orri désignait au sens large un quartier de pâturage pour les ovins et au sens restreint un gîte non couvert.

A la suite d’un contresens portant sur cette expression et contre toute évidence linguistique, on a voulu voir dans le terme orri une réalité architecturale et non plus spatiale : bergerie en pierre sèche dans le Conflent.
Vous trouverez nos plus beaux orris sur les villages de Formiguères, La Llagonne ou de Saint-Pierre-dels-Forcats.

La tour de Creu
Vers la fin du IXe siècle, l'abbaye de St Jacques de Jocou, en Razès, influença le comte pour qu'il fasse créer des églises en Capcir. L'idée était de fédérer les populations montagnardes autour des édifices religieux. C'est ainsi que Creu apparu pour la première fois en 965 sous le nom de Villa Cruce.

Le village était encore habité au XIXe siècle, mais peu à peu il fut délaissé au profit d'autres villages, plus importants. Aujourd'hui, après un long travail de recherches et de travaux, la Tour de Creu réapparait à vos yeux comme si le temps n’avait pas eu d’emprise. Vous pourrez trouver, ancré dans les pans de murs reconstruits les vestiges de l’ancienne tour. Un aménagement spécial vous permet une visite au cœur et de l’intérieur de la tour.

Vous pourrez observer d'autres vestiges de "tours à signaux" à La Llagonne ou sous Mont-Louis (Ovença) qui servirent lors du conflit entre l’Aragon et Majorque.

Les ponts "romains" du Galbe
Vous pourrez voir, en bordure de la D118, les ponts « du Galbe ». Construits sur la voie romaine reliant Alet à Llivia, il ne subsiste rien de cette époque, cette route ayant pourtant été utilisée et entretenue durant des siècles.

Les ponts « du Galbe » ont été entièrement rénovés. Nous pouvons lire fréquemment « ponts romains » mais, bien que construits dans une technique similaire, ces ponts sont bien plus récents.